Sauge – Propriétés, Culture et Usages Culinaires

Vous appréciez la sauge et sa douce amertume ? Pourquoi ne pas en cultiver chez vous ? Ce petit sous-arbrisseau pousse tout seul comme un grand, bercé de lumière et d’un peu d’humidité. En intérieur, comme en extérieur, retrouvez les informations nécessaires à sa culture ! Ainsi que tous nos conseils, qu’ils soient culinaires ou encore médicinaux, pour vous faire profiter des nombreuses vertus de cet aromate dans les meilleures conditions.

sauge

Carte d’identité de la sauge

Nom : Mme Sauge Nom scientifique : Artemisia dracunculus Apparence : Cette plante condimentaire et officinale est réputée pour la beauté de son feuillage qui rappelle celui du thé. La sauge a de fines et longues tiges mesurant jusque 50 cm. Sur cette tige s’agglutinent de nombreuses feuilles vertes pâles plus longues que larges. Elles sont facilement reconnaissables car elles ont la particularité d’être recouvertes d’un petit duvet blanchâtre. Certaines variétés ont des fleurs formées de grands pétales tombants, tantôt bleus, roses, rouges ou jaunes selon les types de sauge.

Attention toutefois de ne pas la confondre avec la sauge de Jérusalem (phlomis), qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau mais qui ne fait pas partie des plantes salvia. Certaines espèces de sauge possèdent même des propriétés hallucinogènes ! C’est le cas de la salvia divinorum, qui est notamment utilisé comme psychotrope dans certains rites chamaniques et dans des séances de purification, mais certainement pas en salade…

sauge rouge

Comment cultiver de la sauge ?

La sauge, comme la plupart des aromatiques, a besoin de soleil et d’un sol bien drainé. En effet, elle supporte mal l’excès d’humidité. Si ces deux conditions sont réunies, elle ne demande aucune attention particulière. On la retrouve généralement dans les zones tempérées, et tout particulièrement dans les régions méridionales. Elle pousse toute l’année, mais il est conseillé de la récolter avant sa floraison entre mai et octobre. C'est en effet pendant son stade végétatif qu’elle est la meilleure.

Puisqu’elle pousse assez facilement, on peut très bien cultiver la sauge en mini potager d'intérieur sur un balcon ou dans la cuisine, plantée en pot. Il faudra veiller à bien l’exposer au soleil et à maintenir sa terre légèrement humide. Cela permet aux gens qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin de disposer d’une sauge fraîche et parfumée tout au long de l’année. Les feuilles de sauge se conservent en branches, enroulées dans du papier absorbant humide, ou en plaçant les feuilles sèches dans un bocal hermétiquement fermé.

sauge bleue

Usages culinaires

En raison de son goût prononcé et amer aux notes de camphre, la sauge est particulièrement appréciée avec la plupart des viandes, comme le porc, le veau et volailles accompagnées de féculents. Vous pouvez très bien la déposer sur la viande en fin de cuisson, ou l’incorporer dans une farce. Par ailleurs, on retrouve cette plante condimentaire dans de nombreuses sauces, tel que dans un pesto ou une sauce tomate, associé avec du thym et du en persil. On peut aussi créer du beurre à partir des feuilles de sauge pour les recettes de poisson. Ou encore la faire infuser mélangée avec du miel.

Bienfaits et vertus de la sauge officinale

Un ancien dicton dit «qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin de médecin ». Même si cela s’est un peu perdu, on a longtemps consommé la sauge pour ses bienfaits médicinaux :

Tout d’abord, elle est riche en fer et en vitamine K, une vitamine qui participe à la coagulation du sang et à la formation des os. Elle a de nombreuses vertus : • Antiseptique • Antispasmodique • Bactéricide • Apéritive • Laxative • Tonique • Régulatrice de la circulation sanguine • Régulatrice cutanée (sebum, transpiration)

Elle stimulerait la mémoire, et apaiserait les désagréments liés au syndrome prémenstruel. La sauge a une action œstrogénique qui agit comme un régulateur hormonal chez la femme. Elle régulerait aussi les montées de lait.

On utilise l’huile essentielle de sauge en bain de bouche ou en infusion pour traiter les inflammations localisées aux gencives et à l’ensemble de la bouche, ainsi que les inflammations du nez, de la gorge et du pharynx.

sauge officinale

Simplissime, cette recette est une bonne manière de découvrir les saveurs de la sauge de votre potager d’intérieur.
INSTAGRAM