Cultiver des champignons chez soi

Certes, avec les kits à champignons de Prêt à Pousser, vous pouvez cultiver des délicieux pleurotes chez vous, en toute simplicité. Mais pour ceux qui ont envie de pousser l’expérience un peu plus loin, voici quelques techniques et conseils pour cultiver des champignons chez vous.

Comprendre comment les champignons se reproduisent

Pour se reproduire, le champignon n’a pas besoin que de libérer ses spores, contrairement à ce que l’on entend souvent. Les spores sont certes l’organe de reproduction du champignon mais pour qu’un nouveau champignon pousse à partir des spores d’un premier, plusieurs conditions doivent être réunies.

En effet, lorsqu’une spore est libérée dans son nouvel environnement, il faut que celui-ci soit favorable à sa germination. Avec donc des conditions de température, d’humidité, de luminosité, etc… bien précises. Ensuite, la spore germée libère un filament de mycélium (le mycélium, c’est un peu la racine du champignon). Le filament de mycélium ainsi formé peut être mâle ou femelle. Et il faut alors que 2 filaments de mycélium de sexe opposés se rencontrent et se fécondent pour obtenir un bébé champignon.

Ah, l’amour.

Le choix de l’environnement de culture

Rassurez-vous, ce phénomène complexe, mais connu, peut donc être reproduit en réunissant toutes les conditions favorables.

Pour ce qui est des ingrédients de départ pour votre culture, vous pouvez vous procurer du mycélium de l’espèce désirée, aussi appelé « blanc de champignon » sur internet, dans des magasins de jardinages et dans quelques magasins bio.

Ensuite, il s’agit de choisir dans quel « substrat » vous allez faire pousser vos champignons. C’est-à-dire avec quoi vous allez mélanger votre mycélium pour former votre oasis à champignons.

La majorité des espèces cultivables de champignons (pleurotes, portobello, champignons de Paris, shiitakés) peut être cultivée sur de la paille ou de la sciure de bois. Toutefois, vous pouvez aussi recycler votre marc de café, un substrat très riche en nutriments et déjà stérilisé par le passage par la machine à café, pour y faire pousser de délicieux champignons.

(Re)lisez notre ode aux pleurotes pour vous aider à choisir le champignon à cultiver.

Si vous utilisez de la paille ou de la sciure de bois

Il vous faudra dans un premier temps stériliser votre milieu de culture. Cette opération permettra d’éviter que d’autres micro-organismes, différents des champignons désirés, se développent dans le substrat.

  1. Placer votre paille ou sciure de bois dans un récipient pouvant aller au four à micro-ondes et recouvrir toute la matière d’eau.
  2. Mettre le récipient au four à micro-ondes et sans couvercle et le faire chauffer pendant 2 minutes à puissance maximale, jusqu’à ce que toute l’eau se soient évaporée. Attention, surveillez bien votre mélange pour éviter qu’il brûle !
  3. Vous pourrez répéter cette opération une seconde fois pour une stérilisation parfaite.
  4. Ensuite, vous pourrez mélanger votre substrat avec le mycélium, à la main, tout simplement.
  5. Placez une partie de ce mélange dans un récipient large et peu profond. Un moule à gâteau par exemple.
  6. Placez le tout sur une plaque chauffante réglée à 21°C. En effet, faire chauffer votre mélange favorisera la colonisation du substrat par le mycélium.
  7. Il vous faudra alors placer cet appareillage (la plaque chauffante et le mélange) dans un endroit sombre pendant environ 3 semaines.
  8. A la suite de quoi, vous pourrez alors déplacer le mélange dans un endroit sombre et frais, comme une cave par exemple.
  9. Couvrez alors le substrat avec un peu de terreau et immerger le tout. Il faut que le substrat reste bien humide pour favoriser la pousse des champignons.

À vous alors de vérifier régulièrement l’humidité du substrat et de rajouter de l’eau si nécessaire. Vous pouvez aussi placer un linge humide sur le dessus pour maintenir le taux d’humidité idéal.

Au bout d’une semaine ou deux, vous devriez voir apparaître vos premiers champignons ! Et une fois qu’ils ont commencé à pointer le bout de leur chapeau, la vitesse de pousse vous impressionnera. Laissez-les arriver à maturité avant de les cueillir : lorsqu’ils arrêtent de pousser, ils sont murs pour la poêle !

Si vous voulez cultiver des champignons dans du marc de café.

La culture sur le marc de café constitue une expérience très amusante, mais le marc de café reste un substrat relativement aléatoire pour la pousse des champignons. Et oui, ça ne marche pas à tous les coups !

Pour 100g de mycélium, vous aurez besoin de 500g de marc de café frais. Si vous êtes un gros consommateur de café, vous pouvez récupérer uniquement votre marc de café. Il sera quand même moins stressant de demander gentiment aux bars de votre quartier de vous léguer le leur !

  1. Lavez-vous soigneusement les mains avec un savon antibactérien avant de mélanger le marc de café avec le mycélium.
  2. Puis placez votre mélange dans un grand sac de congélation et fermez-le bien.
  3. Conservez ainsi votre sac dans un endroit sombre et chaud, dans une armoire par exemple, et oubliez le pendant 3 semaines environ. Le mélange doit devenir entièrement blanc.
  4. Une fois cette opération terminée, placez le sac dans une pièce claire, mais pas directement sous les rayons du soleil. Et faîtes un trou de quelques centimètres de diamètre sur le dessus du sac.
  5. Ensuite, pulvérisez de l’eau 2 fois par jour au niveau du trou. Il faut que le contenu du sac reste bien humide.

Au bout d’une petite semaine, les premiers champignons devraient apparaître. Attendez qu’ils aient fini de pousser pour les récolter et les consommer !

Pour davantage d’informations, on vous renvoie vers l’excellent ouvrage de François Huart, Cultivez vos champignons.

Et surtout, bon appétit ! 😉

Partagez :